/** removing for SEO * * */

 

Malheureusement j’ai couru contre la montre aujourd’hui, il a fallu un sujet efficace. Et l’art sait toucher sans détour. Tant mieux !

Choix du sujet

Les grands sujets d’actualité restent sur le devant de la scène, et je m’en suis déjà emparé plus la plupart : retrait des États-Unis des accords de Paris, attentats de Londres, la vie post-spatiale de Thomas Pesquet… Il n’y a que la loi travail de notre président que je n’ai pas traité, mais j’aimerais éviter de continuer les sujets sérieux trop longtemps. J’aurais pu simuler un équivalent de Management, mais non. Je n’avais pas le temps aujourd’hui de traiter en profondeur.

Je suis donc parti sur une couverture facile : l’art contemporain. Le sujet est inexistant : tout le but d’un magazine d’art est de présenter une œuvre forte en première de couverture. Pas besoin de coller à l’actualité, donc.

Les ébauches

Aucune ébauche pour cette maquette. Les magazines d’art peuvent être parfois très complexes, et parfois très pures. Je suis parti sur un format épuré, mettant en avant une “œuvre” avec le strict minimum d’informations sur la couverture. Parfois les directeurs artistiques aiment à conserver de belles couvertures (et je les comprends !). Autant éviter les informations pratique en première de couverture : code barre, prix dans tous les pays où le magazine est distribué, ours, …

Les outils utilisés

Scribus uniquement pour la maquette. The Gimp bien évidemment pour le mock-up.

Mes difficultés

Aucune, a priori, si ce n’est de pouvoir travailler sur le #JuneMagChallenge aujourd’hui. Le temps a été compressé au maximum.

Les résultats

Temps de réalisation : 45 minutes.

JuneMagChallenge magazine d'art

Couverture de magazine d'art JuneMagChallenge Muse & dard

Des retours ?

Si vous avez un commentaire, c’est le moment !