/** removing for SEO * * */

Une nouvelle horreur fait son apparition dans l’actualité. Londres est encore frappée.

Choix du sujet

L’information se lisait et s’écoutait partout. C’est à la fois une tragédie et une horreur sans nom, incitant à la colère. Dans la nuit, vers les 1 heure du matin, un incendie s’est déclaré dans un immeuble de 24 étages. Cet immeuble est habité par des centaines de personnes, dont un bon nombre se sont plaints depuis longtemps déjà des risques d’incendie à cause des installations. La mise en travaux a également été catastrophique.

Je n’ose imaginer la détresse de toutes ces personnes, coincées entre un incendie ravageur et une chute fatale dans le vide. Les médias l’imaginent pour moi, histoire de ne pas échapper aux émotions intenses de désespoir ultime.

J’ai choisi le thème, mais je ne savais pas trop comment l’aborder. Je n’avais que de l’humour noir qui venait. Même si l’on peut rire de tout, ce n’était pas ma façon d’aborder le sujet en relevant le défi quotidien lancé depuis maintenant 2 semaines. J’ai décidé que les lecteurs de mon journal, l’English Express, allait eux aussi devoir subir un semblant de colère, de désespoir et de catastrophe.

Les premières feuilles du journal sont réalisées en nitrocellulose. C’est un produit chimique que les magiciens connaissent aussi sous le nom de papier flash. Au moindre froissement entre les doigts, le papier prend feu et disparaît. Mes lecteurs verront donc leur journal disparaître dans les flammes.

Les outils utilisés

Scribus, pour la mise en page. The Gimp pour le mockup. Aucune retouche photo réalisée.

Mes difficultés

L’une des difficultés rencontrés est que je ne sais pas s’il est possible d’encrer la nitrocellulose. Si ce n’est pas le cas, alors il faudrait créer des pages blanches intermédiaires.

J’ai décidé que les lecteurs de mon journal, l’English Express, allait eux aussi devoir subir un semblant de colère, de désespoir et de catastrophe.

Ensuite, le rendu : il reste difficile de présenter un journal qui s’enflamme sur une image statique. En fin de défi, j’animerais peut-être des flammes sous Natron. Mais c’est un logiciel que je ne connais pas vraiment.

Les résultats

Temps de réalisation : 2 heures.

Mockup Journal l'English Express hommage à l'incendie de Londres du 14 juin 2017

Journal l'English Express hommage à l'incendie de Londres du 14 juin 2017

Des retours ?

Si vous avez un commentaire, c’est le moment !