/** removing for SEO * * */

Cet article de blog est une traduction directe (y compris du style) d’un bon article publié par Tobin Lent sur LinkedIn le 1er septembre 2015. Je ne souhaite que faire découvrir ce point de vue à travers une traduction française.

Traduction :

Cela fait plus de 15 ans que je travaille dans l’industrie des jeux sociaux et mobiles. Au fil des années j’ai appris à respecter profondément mes collègues, mes partenaires et mes concurrents. Que ces personnes aient un rôle technique, de production ou de business, ils font des choses incroyables tous les jours. Il n’y a aucune autre industrie que le jeu qui combine les technologies dernier cri, une créativité hors du commun et l’art de conter des histoires. Je suis convaincy que ces personnes pourrait facilement travailler dans n’importe quelle autre industrie technique et s’y sentir comme un poisson dans l’eau. Comme Bryan Mills dirait : ils ont des compétences particulières :

ILS ACQUIÈRENT UNE EXPÉRIENCE HORS DU COMMUN

Les joueurs sont l’une des espèces de consommateurs les plus volages de la planète. Dans le monde des jeux gratuits (Free-to-Play), vous avez 30 secondes pour accrocher un joueur avant qu’il ne passe sans le moindre souci au prochain jeu de sa liste. Si vous l’avez accroché dans les premières 30 secondes, vous avez environ 5 minutes pour l’engager suffisamment pour qu’il revienne jouer une autre fois.

Accrocher un joueur dans les cinq premières minutes de jeu est tout bonnement extraordinaire. Cela signifie que les créateurs du jeu ont combiné tous leurs talents d’ingénierie, artistiques, de développement audio, de création de thématique et de gameplay pour créer un lien émotionnel avec un humain suffisamment profond pour que ce dernier continue à interagir avec le jeu. Et souvenez-vous que les joueurs sont volages. Très volages.

Cela signifie aussi que les designers apprennent les bases du jeu d’une manière intuitive et fun. Ce n’est pas chose aisée. Les grands maîtres de la création de jeu distribuent une série de boucles « apprentissage-action-récompense » pour conserver la dynamique permettant au joueur de continuer d’avancer. Ils passent un temps incroyable à peaufiner les éléments d’interface, les actions du joueur, le texte (si texte il y a), les couleurs, les mécanismes, les récompenses et une myriade d’autres choses pour s’assurer que le joueur n’est pas frustré, comprend ce qu’il fait et ce qu’il doit faire après, tout en le gardant heureux pendant tout ce temps. Les personnes travaillant dans l’industrie vidéoludique font cela mieux que quiconque.

ILS COMPRENNENT L’ENGAGEMENT

Les jeux aujourd’hui captivent les joueurs pendant des années, avec des séances de jeu allant de 5 minutes (généralement plusieurs fois par jours) jusqu’à de longues séances de plusieurs heures. Comment est-ce possible lorsqu’un jeu n’a qu’une seule mécanique fondamentale ? Les créateurs de jeu comprennent la psychologie humaine. Ils savent ce qui fait tilt dans la tête des gens et comment les occuper. Ils arrivent à faire s’excuser poliment de leur départ d’un dîner familial pour aller arroser leurs plantes sur Farmville, ou passer chaque moment tranquille à améliorer leur base dans Clash of Clans, ou encore passer des heures entières en une soirée à rentrer dans l’univers de World of Warcraft. Ils peuvent vous faire rire. Ils peuvent vous faire pleurer. Ils peuvent faire en sorte que vous souhaitiez jeter votre PC par la fenêtre, tout en vous asseyant immédiatement pour jouer trois heures de plus.

Les créateurs de jeu utilisent un large éventail d’outils pour réaliser tout cela ; ils poussent les gens à jouer ensemble en formant des clans, ils vous invitent à investir dans leur monde pour des récompenses à la mesure; ils créent des objectifs clairs que vous souhaitez réellement accomplir, ils vous offrent régulièrement du nouveau contenu qui vous captivera et permettra au jeu de retrouver sa fraîcheur d’antan, ils créent des boucles action-récompense-investissement qui vous garde des heures entières accrochés au jeu. Et le résultat est sans appel, les joueurs éprouvent un lien fort et unique avec le jeu.

Comment comprennent-ils tout cela ? Et bien…

ILS CONNAISSENT LEURS CLIENTS

Les créateurs de jeu actuels sont des maîtres du Big Data. Ils mesurent tout. Ils comprennent le comportement du joueur en examinant minutieusement chaque clic, chaque action, date et temps de jeu, achat effectué ou abandonné, succès du joueur, échec du joueur, ainsi que toute autre activité de jeu concevable au sein du jeu. Le comportement du joueur est compris en analysant un montagne de données à travers des milliers de joueurs et des millions de séances de jeu. Les joueurs sont séparés par segmentations, puis à nouveau. Les décisions sur les nouvelles fonctionnalités ou le nouveau contenu sont de plus en plus renseignées grâce à des comportements réels ; fini le travail au pifomètre.

Ces créateurs de jeu expérimentent constamment de nouvelles idées grâce à des tests A/B, ils mesurent les résultats, mettent à profit les bonnes idées et rejettent celles qui ne fonctionnent tout simplement pas. Ils ne peuvent pas se permettre de perdre des joueurs, donc ces expériences sont basés sur la vitesse. Les cycles de test se mesurent en jours, parfois en semaines, ce qui signifie que le jeu est constamment mis à jour. Ces jeux sont vivants.

ILS SONT PASSÉS MAÎTRES EN MARKETING

C’est une première dans l’histoire : il n’y a jamais eu autant de jeux sur autant de plateformes qu’aujourd’hui. Les consommateurs du monde digital sont sous le feu d’une véritable artillerie de publicités pour une sélection de produits si grande qu’elle en donne le tournis. Les consommateurs ont accès à un univers entier de riches contenus, sans oublier une quantité quasi-illimitée de jeux.

Comment ces créateurs de jeu atteignent leurs joueurs ? C’est un travail de titan. Pour réussir, ils doivent comprendre chaque technique et chaque canal de communication marketing. De la m^me manière qu’ils étudient le comportement du joueur, ces personnes explorent et testent sans relâche de nouvelles manières. Ils ont une compréhension très riche du ROI et suivent un joueur du premier instant marketing jusqu’à leur première dépense en jeu. Si vous avez besoin d’experts en coût d’acquisition d’utilisateurs, valeur de client sur la durée (LTV), c’est vers ces personnes qu’il faut se tourner.

L’acquisition d’utilisateur peut être chère, c’est pourquoi…

ILS TRANSFORMENT 1 JOUEUR EN 100 JOUEURS

Le coût d’acquisition étant à la hausse, ces personnes sont devenues de véritables adeptes du marketing viral. Les jeux sont très généralement sociaux, ce qui aide. Cependant ils sont arrivés à utiliser d’une manière très efficace le bouche-à-oreille pour générer des résultats impressionnants. De nombreuses techniques sont utilisées pour encourager les joueurs à inviter leurs amis, en offrant des récompenses intelligentes qui bénéficieront à tout le monde. Ils utilisent chaque outil social, technique virale, système de récompense et canal de communication pour obtenir autant de joueur que possible pour leur jeu. Et encore une fois, en mesurant en suant sang et eau ces résultats pour savoir ce qui fonctionne, et ce qui ne fonctionne pas.

ILS PROFITENT AU MAXIMUM DE LA TECHNOLOGIE

Les bons développeurs poussent la technologie dans ses derniers retranchements. Que ce soit un PC de très haute qualité ou un smartphone peu performant, les développeurs tenteront d’obtenir jusqu’à la moindre goutte de graphisme, audio et puissance de calcul pour créer la plus incroyable des expériences. Pour réussir ce défi, ils ne peuvent qu’être experts de cette plateforme. Dans la plupart des cas, ils sont en relation avec les fabricants industriels pour comprendre chaque détail des capacités de la plateforme. Ils savent tout ce qu’il y a à savoir sur les dernières techniques et les derniers outils, et si ceux qui existent ne sont pas suffisants, ils créeront les leurs.

Si vous cherchez des experts pour une plateforme en particulier, le mieux est de trouver un développeur de jeu qui travaille sur la-dite plateforme.

Avez-vous la possibilité d’arracher ces talents de leur industrie ludique ? Les vétérans de l’industrie vidéoludique ronchonnent et se plaignent souvent à propos de leur industrie et de l’état du business. Créer des jeux à succès est très difficile et demande une bonne once de chance. Mais au fond ils adorent ce qu’ils font et il y a peu de chance qu’ils abandonnent. Sauf si vous leur donnez une mission capable de changer la face du monde. Et si vous le faites, s’ils viennent grossir vos rangs, ils grandiront et s’épanouiront tout en rendant votre entreprise meilleure.

Source : Why Video Games People can Excel in other Industries | Tobin Lent | LinkedIn

Le style est lourd et redondant, l’idée n’est, selon moi, pas assez développée, mais l’idée de base est bonne et emplie d’une intention louable : faire changer le point de vue souvent réducteur d’une entreprise qui n’a jamais touché au secteur vidéo-ludique sur les compétences des personnes qui ont dédiées leur vie à allier leur passion et leur gagne-pain quotidien.