/** removing for SEO * * */

Testeur de jeu vidéo tel que l’on se l’imagine, popcorn, influence à chaque seconde sur le développement et jouer, uniquement jouer, ça n’existe pas. Snif. Mais ce n’est pas bien grave, c’est quand même sympa !

Il y a les testeurs de fonctionnalités et les testeurs en localisation. Regardons ce que chacun fait afin de déterminer ses responsabilités.

Testeur de fonctionnalités

Aussi appelé testeur QA (Quality Assurance, ou assurance qualité dans la langue de Molière). C’est la personne qui va avoir la tâche de trouver, reproduire, répertorier les bugs dits fonctionnels. Quelques exemples de bugs de ce type :

  • Le personnage passe à travers la carte et tombe indéfiniment à des endroits précis.
  • Le succès « Niveau 1 achevé » ne se déverrouille pas lorsque lorsque le joueur finit le niveau 1.
  • La sauvegarde du jeu se corrompt lorsque l’utilisateur sauvegarde le jeu juste après une cinématique.
  • Terminer la course premier dans le Grand Prix « Ultimate Champions » ne rapporte pas le nombre de points correct.
  • Lorsque le personnage arrive au niveau 10 du jeu, la cinématique du niveau 3 est jouée.
  • Etc.

Ces personnes vont donc faire des choses parfois idiotes qu’aucun gamer ne ferait. Il n’hésite donc pas parfois à foncer dans un mur et courir droit devant, coincé sur le mur, pendant une demi-heure. Chaque bug ayant une influence directe sur le jeu relève du bug de fonctionnalité. Tester les fonctionnalités est donc un travail très important, qui évite, lorsque cela est possible, d’avoir des bugs majeurs à la sortie d’un jeu vidéo. C’est très difficile, et être rigoureux et méthodique est indispensable.

Qui est le testeur en fonctionnalités ?

Le testeur de fonctionnalités est un fin connaisseur des soucis qui peuvent arriver lors de la création d’objets en 3D, l’écriture de lignes de code, etc. Par exemple, une texture peut paraître correcte à l’œil nu, mais un trou infime dans la surface tridimensionnelle peut causer la chute d’un personnage. Il doit donc trouver ces bugs, puis les reproduire (comme dans une expérience scientifique) afin de déterminer le pourcentage de reproduction, puis les répertorier dans une base de données de façon claire et concise. Une fois cela fait, une nouvelle version du jeu arrive, et l’on doit tester à nouveau tous les bugs entrés dans la base de données afin de vérifier s’ils sont toujours présents ou non, ou s’ils sont partiellement corrigés. Et bien sûr, trouver de nouveaux bugs. Une nouvelle version arrivera à nouveau, et le cycle recommencera.

Comment fait-on un rapport de bug ?

La façon varie avec l’entreprise, aussi, nul besoin de vous montrer les différentes façons que j’ai vu auparavant, c’est très différent d’une entreprise à l’autre. Par contre, je peux vous indiquer comment, en tant que gamer écrivant sur un forum, on peut grandement améliorer l’aide que l’on apporte aux développeurs.

Sujet : bug

Corps du sujet : Voilà quand je suis au niveau 6, je reset les skill points d’Alucard, Miniolas et Ragnar pour les mettre en spé tank et quand j’appuie sur ok, bah il se passe rien.

Voilà un mauvais exemple de rapport de bug. On ne sait rien qui puisse être utile à la correction du bug, autant chercher une aiguille dans une botte de foin, il y a plus de chance d’y parvenir que de trouver le bug.

Sujet : Blocage points de compétence avec les personnages

Corps de sujet : Il semblerait que lorsqu’on remet les points de compétence d’Alucard à zéro, le jeu bloque

Pas mal, on s’approche d’un rapport de bug clair et concis. Hors… le développeur mettra du temps à corriger le bug, puisqu’il devra chercher à la fois dans les lignes de code relatives aux points de compétence, à celles relatives à Alucard, voir à celles de l’écran de remise à zéro des points de compétence pour trouver peut-être un caractère incorrecte. Il y a donc encore de la perte de temps pour le développeur, qui a d’autres lignes de code à fouetter.

Sujet : [Bug] Ecran figé lors de la remise à zéro des points de compétence d’Alucard

Corps de sujet : J’ai testé la remise à zéro des points de compétence pour tous les personnages ; le jeu ne réagit plus uniquement avec Alucard.

1/ Aller dans Menu > Alucard > PC > Remise à zéro

2/ Accepter la remise à zéro des PC

3/ Une fenêtre de confirmation apparaît

4/ Le jeu ne répond plus, seule la souris peut bouger.

Bravo ! C’est très proche de la façon de penser pour rapporter un bug au niveau professionnel ! Le développeur sait chercher, et va gagner du temps ! Ça fait chaud au cœur de notre aimé développeur, soucieux d’apporter la meilleure expérience possible de jeu aux joueurs. Un correctif sera probablement appliqué prochainement, grâce à vous !

Ceci constitue 99% du travail du Testeur QA. Le 1% restant relève des suggestions que l’équipe de test s’accorde à penser qu’il serait sympa d’ajouter/modifier. En gros, pour 99 bugs rentrés, peut-être pourrez-vous faire une suggestion aux développeurs, qui, selon leur charge de travail, la complexité et les ressources humaines et matérielles en jeu, pourront ou non accéder à votre requête. S’ils ne le font pas, ce n’est pas très grave pour le projet global, c’est une simple suggestion.

Testeur en localisation

La localisation, c’est la traduction du jeu dans une langue supplémentaire à celle du jeu au départ. Le testeur en localisation, c’est la personne qui va avoir la tâche de trouver, reproduire, répertorier les bugs dits de localisation. Quelques exemples de bugs de ce type :

  • Le mot « Joué » sur l’écran d’accueil devrait être « Jouer »
  • Dans la description de l’objet « Grande Potion de Soin », la phrase « Restaure des HP à l’utilisateur » comporte deux erreurs : HP devrait être PV et il manque un point à la fin de la phrase
  • Le groupe de mots « Effets sonores » est à cheval sur la barre de réglage. Il faut réduire le groupe de mots à « Effets audio » pour corriger cela
  • « Sauvegarde sur la carte de sauvegarde » est incorrecte et devrait être « Sauvegarde sur la Carte Mémoire »
  • Etc.

Qui est le testeur en localisation ?

Le testeur de localisation est un expert linguistique, capable de déceler les fautes d’orthographes, de grammaire ou de conjugaison les plus tordues, ainsi que les expressions linguistiques traduites de façon littérale. Il doit donc trouver ces bugs, puis les reproduire (comme dans une expérience scientifique) afin de déterminer le pourcentage de chance que cela arrive, puis les répertorier dans une base de données de façon claire et concise. Une fois cela fait, une nouvelle version du jeu arrive, et l’on doit tester à nouveau tous les bugs entrés dans la base de données afin de vérifier s’ils sont toujours présents ou non, ou s’ils sont partiellement corrigés. Et bien sûr, trouver de nouveaux bugs. Une nouvelle version arrivera à nouveau, et le cycle recommencera.

Conclusion

Ces deux métiers possèdent des compétences bien précises à mettre en pratique et on ne peut que remercier ces fans de jeux vidéo qui ont dédié, tous comme les développeurs et le reste de la chaîne de création, de très longues heures à peaufiner autant que possible le jeu pour le plus grand plaisir des joueurs.


Cette série d’articles est destinée à parler du métier de testeur de jeu vidéo. Vous visionnez actuellement le troisième article de la série.

Retrouvez les autres articles :

Commentaires ( 2 )

The comments are now closed.