/** removing for SEO * * */

Ça y est : vous mettez en place votre présence en ligne, en commençant par l’incontournable Facebook. Pour cela, vous faites comme avec votre compte personnel : vous ouvrez un compte Facebook, puis vous créez votre « communauté d’amis ».  Voyons pourquoi vous allez devoir recréer votre communauté Facebook.

1- Le côté pratique

C’est certain, créer un nouveau compte Facebook est très simple. À vous, le partage d’actus en rapport avec votre activité pour satisfaire la curiosité de vos clients. À vous leur pleine attention, et cela en un rien de temps.

RéseauMais si quelqu’un souhaite voir vos actualités, comment cela se passe-t’il ? Les statuts sont par défaut publiés à vos amis uniquement. « Pas de problème !« , pensez-vous. « Il n’y a qu’à partager mes statuts de profil en mode public !« . Attention, un visiteur devra se rendre à chaque fois sur votre profil Facebook pour découvrir votre contenu, ce qui est loin d’être pratique.

2- Un ami qui vous veut du bien ?

L’utilisateur moyen de Facebook aime se tenir au courant de l’actualité de ses marques préférées via son newsfeed (là où toutes les nouvelles de votre réseau sont regroupées). Ainsi, pour que votre client puisse vous voir régulièrement dessus, il devra donc vous demander en ami. Pour 20 personnes, ça passe. 100, vous allez commencer à ronchonner. Au-delà, êtes-vous certain de vouloir être averti par email pour chaque demande, pour vous connecter sur votre compte et accepter chaque demande ?

3- Une communauté par défaut limitée

Si vous êtes un professionnel, vous souhaiterez très certainement voir votre entreprise croître. Même si le nombre de fans ne garantie pas le succès de vos opérations de communication en ligne, vous ne souhaiterez certainement pas avoir affaire à un cas où une personne est dans l’impossibilité de se tenir au courant de votre actualité.

Saviez-vous que Facebook limite le nombre d’amis à 5 000 ? Et oui, ouvrir un profil classique, c’est aussi limiter volontairement la croissance de son entreprise sur le web.

4- Facebook dit non, simplement

Vous commencez déjà à voir l’étendu des problèmes qu’ouvre la création d’un profil classique à la place d’une page Facebook. Rassurez-vous, le géant du web social le voit aussi. Il trouve cela inadapté au point qu’il vous l’interdira. En lisant le contrat d’utilisation que l’on accepte en créant un compte, on peut voir à l’article 4, paragraphe 4, qu’il est interdit d’utiliser un profil « à des fins principalement commerciales ». C’est à ça que servent les pages Facebook.

En clair, pour résumer :

Profil Facebook Page Facebook
Personne physique (Jean Dupont) Personne morale (Jean Dupont Immobilier)

5- Conclusion

Utiliser un profil plutôt qu’une page pour votre entreprise révèle une stratégie de communication fragile, sans étude préalable et comportant des risques financiers. Évitez donc cela : en perdant votre profil pour manquement aux conditions d’utilisation, vous perdez présence en ligne, vos contacts et l’investissement humain et financier que vous aurez placés dans ce projet.

Finalement, le mieux à faire pour corriger le tir est de contacter une personne qui sache vous accompagner dans votre stratégie web. Il n’y a aucune honte ni aucun mal à faire cette erreur ; le tout est la corriger en s’appuyant sur des connaissances solides que vous fournira tout bon Community Manager ou Social Media Manager.